• Frais de port offerts en France métropolitaine :)
  • Entrez dans la résistance !

Made in France : cri du coq ou chant du cygne ?

mardi, 03 septembre 2013 15:45
Au moment de créer notre marque de carnets de notes, produits manufacturés s'il en est, une question s'est immédiatement posée : oukonléfé ? En pleine vague de renouveau du « made in France », poussés par le souffle patriotique et légitimement fiers de la signature « haut de gamme » des marques de luxe françaises, nous avons, la main sur le cœur et d'une seule voix poussé le chant du coq : « made in France, Môssieur, Cocorico ! ».
 
Quoi de plus légitime que de souhaiter promouvoir le savoir-faire artisanal de nos compatriotes (si si, il en reste), que de souhaiter contribuer à la création ou au maintien de l'emploi local ? Dans une époque où une très grande partie des agendas, calepins, bloc-notes, cahiers et autres carnets de notes en papier sont « made in China », nous avons immédiatement souhaité revendiquer notre amour des produits manufacturés et notre engagement pour la qualité et avons tout naturellement inscrit sur la première page du business plan : « des Carnets haut de gamme made in France »...

Fiers comme Artaban, nous sommes sortis de notre « réunion stratégique » avec la conviction des citoyens-entrepreneurs qui vont sauver la France et avons regagné nos pénates avec le sentiment du devoir accompli. « Chérie, on va lancer une marque de Carnets de notes haut de gamme made in France ! ».
 
Tous les entrepreneurs ont connu cet instant fatidique où l'on expose à un proche l'idée naissante d'un projet de création d'entreprise. Soutien indispensable à toutes les projets qui se lancent et machine à tuer les idées les plus loufoques, le conjoint possède une arme magique, la machine à clôturer des heures de brainstorming et d'études de marché d'un « C'est quoi ton truc ? Ça ne marchera jamais ! » ou, au contraire à gonfler à bloc l'entrepreneur qui hésite à basculer dans le vide par la phrase magique « C'est génial, fonce ! ». Me voilà donc bien assis, attentif au verdict, et j'assène donc, avec conviction : « Chérie, on va lancer une marque de Carnets de notes haut de gamme made in France ! ».
 
Et là, surprise ! Un jugement déstabilisant, un conseil qui m'éclaire, une illustration de la fulgurance féminine : « Des carnets de note haut de gamme ? C'est génial ! Mais alors le Made in France... Je trouve ça stupide et ringard. » Wow ! Pourquoitudisça ? Je m'attendais à un chapitre politique, à une discussion sur le port de la marinière ministérielle, ou à un débat délocalisation vs relocalisation. Gonflé par le « c'est génial » mais touché par le premier uppercut en forme de « stupide et ringard » (Moi ? Stupide et ringard ? Je ne sais pas ce qui me vexe le plus !), j'ose tout de même la question du bout des lèvres : « et pourquoi tu trouves ça stupide et ringard, le made in France ? ».
 
Et la réponse est venue, simple, claire, précise : « Parce que le véritable enjeu, c'est l'Europe ! La solidarité économique est inscrite dans les gênes de la communauté européenne : c'est ensemble que tous les pays européens doivent réussir, leurs économies sont dépendantes. Le patriotisme économique, oui, bien sûr, mais le raisonner à la seule échelle de la France n'a plus de sens : c'est l'Europe qui fait sens aujourd'hui. Nos enfants sont des enfants de l'Europe. Leur avenir, c'est le made in Europe. Que tu aies des convictions écologiques et que tu ne souhaites pas faire parcourir 5.000 kms à tes produits, je comprends, mais made in Perpignan, Brest, Barcelone ou Milan, pour moi, c'est pareil !» Je suis resté sans réaction... #kesstuveudireàça ? #faitch...elleatoujoursraison
 
Le lendemain, nouvelle réunion, au QG de la Résistance, j'enfile mon costume de Columbo et assène : « Comme dirait ma femme, le made in France, c'est ringard, le vrai sujet, c'est le made in Europe ! » Débats, discussions, conviction : c'est sans a priori que nous allions chercher notre partenaire au plus près de notre cahier des charges. Créativité du design, précision de la conception, qualité de l'impression, savoir-faire du façonnage, implication dans le projet : nous allions constituer une équipe de rêve qui partage nos valeurs et croie à notre projet.
 
Ainsi fut fait. Après des échecs à Paris ou Grenoble, c'est à Lyon que nous avons trouvé notre équipe de design et à Barcelone que nous avons rencontré un entrepreneur des arts graphiques qui a cru à notre projet et répondait à nos critères de choix. Nos carnets seraient made in Europe !
 
Quelques semaines plus tard, c'est ma femme, encore elle, qui a eu la plus belle conclusion (décidément, ce fameux « comme dirait ma femme » à la Columbo... ) : « Vos carnets seront conçus à Paris, Rennes et Lyon, naîtront à Barcelone et vivront aux quatre coins de la France ou du monde... Comme nos enfants ! ». Je me suis senti tout d'un coup beaucoup moins stupide et ringard. Vive le made in Europe !
 
VOUS AIMEREZ AUSSI
 

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Paul mardi, 25 mars 2014 17:22 Posté par Paul

    Bonjour,

    A mon humble avis, abandonner le made in France lorsque l'on souhaite se positionner sur un marché d’artisanat premium, est une erreur stratégique :(

    Un carnet c'est un carnet à quelques pages près...

    Les acheteurs de "made in France" ne sont pas à quelques euros près car ils n'achètent pas un simple produit mais souhaitent comme tous les consommateurs de luxe exprimer une conviction, un mode de vie décalé de la masse laborieuse ;)

    Pour tous sur ce type de produit la qualité n'est qu’un prétexte permettant de justifier un prix plus chère.

    Mon conseil, faites du made in France même si cela vous coute plus chère à produire, et faites en la promotion ouvertement.

    Vos clients seront fiers d'utiliser votre produit et ne manquerons pas une occasion de dire "tu sais qu'il est fait en France mon carnet, par François Durant en Haute Savoie, c'est de la super qualité, c'est un produit rare, premuim blablabla ..."

    En tout cas bravo pour cette belle initiative et longue vie au papier qui fait de la résistance

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Rose vendredi, 06 septembre 2013 06:54 Posté par Rose

    Bonjour,
    Je suis entièrement d'accord avec le commentaire ci-dessus et je dis même qu'allons nous devenir ? Mon mari et moi mêmes sommes des acteurs de la chaîne graphiques de plus nous sommes lyonnais et notre amour du papier et notre savoir faire ne suffira pas à faire perdurer notre entreprise française si de belles créations comme les vôtres sont fabriquées à Barcelone.

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Le Papier fait de la Résistance vendredi, 06 septembre 2013 06:46 Posté par Le Papier fait de la Résistance

    Merci de votre soutien, de votre engagement, de vos réactions ! Le Papier Fait de la Résistance essaie de n'être pas un mouvement Contre, mais un mouvement Avec.

    En résistance à la tendance ambiante au manichéisme, nous essayons de nous éloigner de la facilité du OU et de cultiver le ET... #yadesfoiscestpasfacile

    Nous aimons la technologie ET le papier, nous croyons à la France ET à l'Europe, comme vous en somme.

    Nous avons rencontré des imprimeurs en France et en Catalogne. En France, personne n'a cru en notre projet. A Barcelone, un entrepreneur a aimé notre produit, notre marque, s'est investi, a pris des risques, a voulu crier avec nous "Print is not dead" ;-)

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire xyz mercredi, 04 septembre 2013 18:44 Posté par xyz

    Bonjour,

    Je suis moyennement convaincu par l'argumentaire de Madame. Je suis un européen convaincu qui pense qu'on a besoin d'une Europe forte pour pouvoir tenir le choc contre les autres grandes puissances économiques (USA, Brésil, Chine). Néanmoins, je reste persuadé qu'une production française, voir même local sera beaucoup plus bénéfique pour le développement de nos villes/départements/régions. L'Europe c'est bien beau, mais si on ne fait pas vivre notre commerce local il ne subsistera, demain, plus rien de notre beau pays.

    Voilà, une petite réaction politique en demi-teinte par rapport à cet article.

    Cependant, je vous souhaite tout de même bonne chance et bon courage dans votre projet d'entreprise. Car comme j'aime à le dire : Print Is Not Dead ^^

    Rapporter
Laissez un commentaire

Vous êtes déjà client chez nous ? Merci de vous connecter avant de poster un commentaire.

Le Papier fait de la Résistance est une nouvelle marque de carnet de notes de bonne facture, née de notre envie de résister au tout digital. Nous avons conçu avec le plus grand soin notre carnet "Le Papier fait de la Résistance" pour diverses utilisations : carnet de note, calepin, carnet de croquis, carnet de dessin, petit carnet intime de poche, simple bloc notes et encore pour des carnets de voyage. Nous offrons également la possibilité d'acheter vos carnets personnalisés pour des cadeaux d'entreprise. merci

Copyright © 2013 LE PAPIER FAIT DE LA RÉSISTANCE | Conditions générales de vente | Mentions Légales | All Rights Reserved | t | | Créer un compte | PRESSE | Foire aux questions | Plan du site